Le blog de la directrice

"Et maintenant une page Facebook..."

Cher(e)s lecteurs(rices)

Je ne suis pas satisfaite de mon rythme de publications sur mon blog, j'aimerais pouvoir me manifester plus souvent mais le temps joue contre moi :( Rédiger un article ne se fait pas en 5 min et l'inspiration n'est pas toujours au RDV. Au départ, j'avais ouvert ce blog pour faire découvrir et partager ma vie polyvalente à Sup'Biotech, projet qui me motive toujours autant, même 10 ans après !

J'ai donc décidé...non pas d'arrêter cette rubrique mais de créer une page Facebook (Vanessa Sup'Biotech) avec le même objectif, plus facile à atteindre puisque nous sommes souvent dans l'instant présent sur les réseaux sociaux et les exigences rédactionnelles sont amoindries. Nous pouvons faire un arrêt sur image de notre quotidien et le partager avec quelques mots et/ou photos. Concept qui me convient mieux dans mon hyperactivité...

J'ai ouvert ma page juste avant (fruit du hasard) mon évènement marquant de Novembre : un déplacement professionnel en Corée du Sud. En effet, suite à l'introduction d'un semestre d'études obligatoire dans une université étrangère pour les étudiants de Sup'Biotech, nous avions signé des conventions de partenariat académique avec deux universités coréennes : Chungnam National University (CNU) et Keimyung University. Au mois de juillet dernier, j'ai reçu une invitation de CNU pour intervenir au Forum des Présidents d'Université organisé par WTA (World Technopolis Association, rattachée à l'UNESCO) et qui se déroulait à Daejon (2h de train de Séoul) du 12 au 14 novembre. J'ai évidemment accepté cette invitation et je me suis également dit que ce serait non seulement l'occasion d'aller rendre visite à la quinzaine d'étudiants Sup'Biotech qui étaient en semestre international en Corée mais aussi d'aller à la rencontre d'autres universités coréennes pour signer de nouveaux partenariats... Résultat : le service des relations internationales (RI) de Sup'Biotech m'a organisé une véritable tournée des universités coréennes (5 universités à visiter en 5 jours et dans 4 villes différentes...). J'ai effectué le déplacement avec la responsable des RI et nos RDV, notamment dans les nouvelles universités, ont été très productifs... Nous allons pouvoir proposer prochainement un plus grand nombre de partenaires coréens pour le semestre d'études à l'étranger. Nous avons découvert des campus qui n'ont rien à envier aux universités américaines avec toutes les commodités sur place et des équipements technologiques dernier cri.

D'un point de vue plus personnel, j'ai adoré ce voyage en Corée surtout sur le plan humain : les coréens sont très accueillants, chaleureux et surtout pas stressés ! Par exemple, dans le métro de Séoul, les passagers sont calmes, l'ambiance est zen et la sécurité est là, à l'opposé de nos transports franciliens... J'avais eu l'occasion de découvrir le Japon il y a quelques années et j'avais eu un coup de coeur pour ce pays, je l'ai retrouvé avec la Corée du Sud avec l'avantage que c'est une destination moins touristique que le Japon et donc plus authentique...alliant aussi modernité et traditions (aperçu ci-dessous).

A bientôt

Vanessa Proux

13 novembre 2014 : Festival des Lanternes à Séoul

IMG_20141113_213710racc.jpg

Octobre riche en succès pour les Biotech et qui finit en beauté avec Enzynov

Pour une fois, je vais commencer mon article par la fin de mon titre... avec le colloque scientifique d'Adebiotech, Enzynov, qui a mis l'accent sur les applications industrielles des enzymes, actuelles et à venir. Même si certains étudiants ont eu la chance d'y participer, je regrette de ne pas avoir pu y assister d'autant plus que le colloque a commencé par une conférence hommage à Daniel Thomas, une grande référence des Biotechnologies blanches qui m'avait accueillie dans son service, le laboratoire de Technologie Enzymatique (LTE pour les initiés) de l'UTC pour mon doctorat et qui m'avait aussi fait l'honneur de présider mon jury de thèse. Bien que toujours très impliqué dans les milieux académiques et industriels et dans le pôle de compétitivité Industries & Agroressources (IAR), Daniel avait pu se libérer pour venir parler des Biotech blanches à mes étudiants, sans support visuel et très à l'aise à l'oral. Je revois encore les étudiants l'écouter les yeux grand ouverts, complétement captivés, buvant ses paroles et exprimant leur satisfaction sur la conférence par des applaudissements.

Il s'est passé tant d'évènements internes qu'externes sur les Biotech sur ce mois-ci que je crains d'en oublier !

Tout d'abord, à l'occasion des 10 ans de l'école, nous avons axé notre première conférence interprofessionnelle sur un état des lieux des Biotechnologies sur notre territoire avec un titre limite provocateur "Biotechnologies à la Française : un pari réussi ?" Au vu des interventions de qualité animées par Ernst & Young et Sofinnova Partners, de la présentation du Tour de France de la Biotech, superbe initiative menée, à l'époque, par 2 étudiants pour qui aujourd'hui l'aventure a pris une tournure entrepreneuriale, des dynamiques témoignages de 3 diplômés et des messages optimistes donnés aux étudiants par le patron du LFB, par le serial entrepreneur de Supersonic Imagine, par une spécialiste du recrutement scientifique de Kelly et par le directeur financier de Nanobiotix, je peux affirmer que la réponse est "OUI !" même s'il y a encore des axes d'amélioration comme la disponibilité de financements plus en aval du développement d'un bioproduit.

Quelques jours plus tard, Anova plus, jeune pousse des Biotech, cofondée par une diplômée de la promotion 2013 et qui développe un kit de diagnostic rapide de certaines maladies de la vigne, lançait sa campagne de crowdfunding sur la plateforme spécialisée "fundovino". Pour les amateurs de vin, je vous invite à visiter ce site de financement participatif et à soutenir Anova plus.

Les vacances de la Toussaint ont été également studieuses avec l'inauguration de Tweed, le nouveau centre de recherches de notre partenaire Nutriset dédié à l'ingénierie agro-alimentaire pour apporter un alimentation de qualité aux pays en voie de développement. Cela m'a valu un aller-retour express à Rouen dont je suis revenue emballée, d'une part par la conférence d'introduction sur les collectifs d'innovation et d'autre part, par les 5 ateliers de présentation du centre qui en font un lieu de recherche collaborative original et innovant à qui je souhaite beaucoup de succès.

Enfin, DBV Technologies qui développe notamment un patch de détection de l'allergie à l'arachide pour les enfant, a fait une brillante entrée sur le marché boursier américain, mettant à l'honneur les entreprises françaises du secteur.

A bientôt

Vanessa Proux

"L'école recommence..."

Cher(e)s lecteur(rice)s,

Même si je suis restée silencieuse au mois de juillet, ce n'était pas synonyme de vacances, bien au contraire. Ce premier mois d'été fut dense avec conseils de classe, révision des programmes, travaux d'aménagement estivaux et préparation de la rentrée avec, en prime, quelques moments fort agréables comme le barbecue de fin d'année avec les 4ème années que nous avons faits "durement" travailler presque jusqu'à fin juillet. Comme pour de nombreuses entreprises en France, le break a eu lieu au mois d'août avec une fermeture officielle de 2 semaines. L'école a réouvert ses portes après le 15 août pour d'une part, accueillir des petits nouveaux qui vont entrer directement en 2ème année mais qui avaient besoin de mises à niveaux en sciences de l'ingenieur et d'autre part, certains étudiants qui devaient encore passer les épreuves de la dernière chance pour valider leur année. La première rentrée a lieu demain matin, ce sont les Biotech 2 qui ont le plaisir de retrouver le chemin de Sup'Biotech en exclusivité ;).

J'attends avec impatience cette nouvelle année scolaire qui ouvre la 2ème décennie d'existence de l'école avec une équipe partiellement renouvelée de sang neuf et agrandie et d'ambitieux projets de développement tant que l'international que sur la recherche, sur l'ingénierie pédagogique et sur les partenariats entreprises et institutionnels.

J'ai également une pensée pour les étudiants de 3ème année qui vont vivre une belle expérience humaine en effectuant leur 1er semestre d'études dans une université étrangère partenaire (certains ont déjà commencé les cours comme au Mexique ou en Afrique du sud) et pour les 4ème années qui démarrent sur une pédagogie inductive en commençant leur année par leur stage.

A très bientôt pour les aventures de l'année 2014-2015 de Sup'Biotech.

Bien cordialement

Vanessa Proux

VacancesNormandes.jpgLes vacances sont déjà finies...

"Un petit bonjour de San Diego"

Cher(e)s lecteur(rice)s

Chaque année, il y a un évènement professionnel que je ne veux surtout pas manquer....Il s'agit de la Convention BIO , localisée aux Etats-Unis et qui vous permet de faire le Tour du Monde des Biotechnologies en 4 jours...C'est un salon complet avec à la fois des conférences technologiques et/ou économiques, des interviews de personnalités (cette année, Hillary Clinton et Richard Branson), des présentations d'entreprises du monde entier, une mini-exposition par pays au cours de laquelle vous pouvez faire connaissance avec les start-up et PME locales et une convention d'affaires pour monter des partenariats de recherche, des contrats de licences ou de prestations ou encore chercher des investisseurs pour développer votre projet Biotech. Le rythme est soutenu mais cela en vaut la peine.

Cette année, "médecine personnalisée", "thérapie cellulaire", "banques de données de santé" ou encore "bioénergies" ont été à l'honneur. Et pour fêter le 10ème anniversaire de Sup'Biotech, j'avais choisi de mettre l'école encore plus en avant en m'associant aux professionnels français des Biotechnologies sur le pavillon France (photo à l'appui). J'ai également eu l'agréable surprise d'y croiser un étudiant de 5ème année, l'un des cofondateurs de La Biotech.fr et participant du Tour de France de la Biotech, qui était justement venu présenter son documentaire à BIO avant de poursuivre sa tournée californienne à San Francisco quelques jours après.

Autour de BIO, figurent toujours des évènements "satellites" comme le "Fast Track R&D" organisé la veille par les pôles de compétivité français en lien avec les Biotechnologies (Medicen Paris Region, Eurobiomed, Lyon Biopôle, Alsace Biovalley...) et qui valorise des entreprises innovantes ou encore "l'International Cancer Cluster Showcase" au cours duquel j'ai eu un coup de coeur pour la société américaine BIOARRAY Therapeutics Inc. Celle-ci développe des tests de diagnostic permettant de prédire si un médicament donné va bien agir et être efficace sur une patiente atteinte d'un cancer du sein, un bel exemple de médecine personnalisée ! La PDG, M. V. Fournier a présenté avec dynamisme et passion les activités de BIOARRAY et a su transmettre sa motivation à l'auditoire.

Enfin, il y a des professionnels français que je ne croise qu'une fois par an, à BIO justement mais qui, tout au long de l'année, restent constants dans leur soutien envers Sup'Biotech, je les en remercie grandement, et d'autres que je vois plus souvent mais le fait de se retrouver à BIO, de l'autre côté de l'Atlantique, fait bien avancer certains projets en cours... Cette convention est aussi un "accélérateur de networking" !

A bientôt

Vanessa Proux

BIO2014_1racc.jpg

"Joyeux anniversaire Sup'Biotech ! "

Cher(e)s lecteurs(rices)

Comme vous le savez déjà puisque j'en ai parlé dans une note précédente, cette année, nous fêtons les 10 ans de Sup'Biotech et à cette occasion, je souhaite partager avec vous le discours que j'ai prononcé lors de la soirée d'anniversaire qui a lieu le 3 avril dernier avec les anciens, les équipes de Sup'Biotech et les partenaires. Ce fût une belle soirée, riche en émotions et en retrouvailles.

Bien cordialement

Vanessa Proux

"

Mr Le Président Directeur Géneral

Mrs Les Vice-Présidents

Cher Pr Tobelem

Chères anciennes, chers anciens

Chers collègues

Mesdames, messieurs

 

C'est avec grand plaisir que je partage et vis avec vous ce soir les 10 ans de Sup'Biotech.

Je vais commencer par vous raconter une belle histoire : la naissance de Sup'Biotech...

Dans les années 2000, fraîchement diplômée en génie biologique, je partis à la conquête du Graal : un poste de statutaire dans la Recherche Publique Française. Très rapidement, je compris que mon destin professionnel était probablement ailleurs. Convaincue que les compétences acquises durant mes études et mon doctorat, pouvaient être transposées et appliquées à d'autres métiers que la Recherche pure et dure, j'élargis vite mon terrain de prospection. C'est ainsi qu'en 2003 je rencontrais un grand groupe privé d'enseignement supérieur qui me présentât les prémices d'un projet pédagogique, innovant et professionnalisant en lien avec les Biotechnologies. Ce projet m'enthousiasma, j'eus la chance d'être choisie pour participer à cette belle aventure malgré mon jeune âge mais comme m'a dit Mr Bardèche à mon arrivée « A jeune école, jeune directrice ! Et puis, on résiste mieux au manque de sommeil quand on est jeune ! ».

Je m'investis dans ce challenge. Tout en montant en parallèle, le programme d'enseignement, l'équipe pédagogique, les incontournables formalités administratives d'ouverture d'école, je commençai à tisser les premières relations avec les entreprises pour convaincre les professionnels des Biotechnologies d'intégrer dans leurs équipes, quelques années plus tard, de jeunes talents. Je me lançai aussi dans le développement commercial de Sup'Biotech, ou devrai-je plutôt dire l'ISBP à l'époque et c'est ainsi que je fis mes premiers pas au Salon de l'Etudiant en mars 2004 avec une brochure jaune devenue aujourd'hui « collector ». Dans mes démarches pour  lancer Sup'Biotech , je recrutai les 35 étudiants pionniers qui me firent confiance et relevèrent eux aussi un challenge .

Tels furent les débuts de cette belle aventure. La création de Sup'Biotech, c'est également un travail d'équipe, petite pour commencer avec les premiers permanents et les premiers enseignants mais qui a grossi d'année en d'année pour atteindre aujourd'hui plus de 20 permanents et environ 120 enseignants et intervenants. Sup'Biotech représente une aventure riche en échanges, joies, rires mais aussi avec quelques doutes, parfois des désaccords sinon ce ne serait pas synonyme d'un esprit entrepreneurial, de la construction progressive d'école.

Et 10 ans, sont ainsi passés ! De la structure familiale des débuts, nous sommes passés avec fierté, à la grande école de Biotechnologies, reconnue de ses pairs et avec une communauté d'anciens qui sont les garants de son image dans le monde professionnel. Ce fut certes de longues heures de travail, des week-end et des nuits sacrifiés parfois mais quand on croit à un projet, j'estime qu'il faut y aller à fond et quand je vois les résultats, je suis fière du succès. Quelques exemples de succès et d'étapes - clés de ces 10 premières années :

-    20 septembre 2004 : 1ère rentrée pour les étudiants pionniers de la promotion 2009

-    2008 : premières conventions de partenariat avec des universités étrangères 

-    2009 : en septembre,  la première promotion arrive sur le marché du travail avec succès

-    2010 : rapprochement de la « Paris Biotech Vallée » avec la signature d'une convention avec l'association Cancer Campus

-    2012 :

o certification du titre d'Expert Niveau I (CNCP)

o accréditation de la formation par le pôle IAR

o obtention de la charte ERASMUS

Nous n'allons pas nous arrêter à ces succès, les Biotechnologies sont sans arrêt en mouvance, elles sont dans une dynamique ascendante et nous allons bien sûr les suivre, mais aussi les anticiper et surtout prendre de l'avance pour former  les cadres scientifiques de demain dont les entreprises ont besoin

10 ans c'est bien mais j'ai encore plusieurs projets pour la prochaine décennie de Sup'Biotech, croyez-moi chers collègues, nous n'allons pas nous ennuyer :

-    Accroître les effectifs étudiants. D'ailleurs, pour notre 10ème anniversaire, je constate déjà un engouement plus fort des lycéens et d'étudiants d'autres filières pour notre formation, signe annonciateur d'une rentrée 2014 avec des effectifs à la hauteur de nos ambitions de développement.

-    Faire de Sup'Biotech un véritable incubateur en accompagnant les projets de créations d'entreprises initiés par les étudiants et sur ce point, nous sommes déjà bien avancés ;

-    Devenir une référence en pédagogie dans les Biotechnologies grâce à une approche inductive, à nos projets innovants et au lancement de l'enseignement numérique

-    Positionner et faire reconnaître la Recherche faite à Sup'Biotech dans le paysage de la Recherche Française mais aussi Internationale

-    Continuer de développer les relations internationales en accueillant un plus grand nombre de partenaires étrangers

En définitive, ce que je souhaite, c'est que Sup'Biotech devienne « La Référence » pour les entreprises et pour les étudiants. Je remercie Mr Marc Sellam et Mr Fabrice Bardèche de m'avoir donné leur confiance  il y a 10 ans pour créer Sup'Biotech. Je remercie également toutes les parties prenantes qui contribuent au succès de Sup'Biotech et qui continuent de l'inventer pour demain :

-    Chères équipes, Chers collègues

-    Chers anciens

-    Chers étudiants

-    Les membres des Conseils d'Administration, de Perfectionnement et Scientifique et tous les professionnels qui nous font confiance.

Je vous souhaite un très bon anniversaire ! Merci."

Archives

Abonnez-vous


Etablissement d'enseignement supérieur privé - Inscription Rectorat Créteil 0942193Y - Cette école est membre de IONIS Education Group comme :